Lettre à l’UCLouvain

par Louise, étudiante en droit à l’Université Catholique de Louvain (UCLouvain)

Ce jeudi 28 avril, le titre de docteur honoris causa, le plus prestigieux titre de notre Université, sera entre autres décerné à Michael E. Mann, un climatologue américain.

Dans une courte bibliographie consacrée à Mann par l’UCLouvain, on peut y lire à la fin ceci :

« Réputé pour l’excellence de ses analyses et de ses modélisations, Michael Mann défend la véracité des faits scientifiques face aux manipulations des climatosceptiques » [1]. En d’autres termes, selon l’UCLouvain, les climatosceptiques, c’est-à-dire ceux qui nient le changement climatique d’origine humaine, seraient donc des manipulateurs.

Cette phrase est en profonde contradiction avec l’article premier de la Charte (de l’UCLouvain) pour une université plurielle et inclusive : « L’Université considère la diversité des individus et la pluralité des cultures et des opinions comme une source d’enrichissement pour l’ensemble de la communauté universitaire et la rencontre de l’altérité comme une étape du développement personnel de chacun·e » [2].

Si l’UCLouvain a bien le droit de prendre parti sur l’origine du changement climatique et d’accorder le doctorat honoris causa à Michael E. Mann, il est inadmissible que l’UCLouvain profite de la cérémonie des doctorats honoris causa pour traiter publiquement les climatosceptiques de la sorte.

Ainsi, Richard Lindzen, climatosceptique, auteur principal du troisième rapport d’évaluation du GIEC, Professeur émérite de météorologie au MIT et considéré par ses pairs comme l’un des plus grands climatologues encore vivants, serait selon l’UCLouvain un manipulateur ? István Markó, climatosceptique, ancien chimiste réputé de l’UCLouvain qui a également fait l’objet d’une biographie élogieuse de la part de sa propre Université [3], serait-il lui aussi un manipulateur ?

Afin de respecter sa Charte, nous demandons à l’UCLouvain la suppression immédiate de cette phrase irrespectueuse, des excuses publiques pour un tel irrespect et une telle violation du premier principe de sa Charte, ainsi qu’un esprit de tolérance et de respect dans le cadre du débat climatique actuel.

[1] https://uclouvain.be/fr/decouvrir/events/michael-e-mann.html

[2] page 61 de https://alfresco.uclouvain.be/alfresco/service/guest/streamDownload/workspace/SpacesStore/cb5e70d0-3100-4bd1-9351-ef1a617d4fc9/RGEE%202021-2022_FT%2019072021_VF.pdf?guest=true

[3] https://uclouvain.be/en/research-institutes/imcn/most/istvan-marko-biography.html

9 réflexions sur « Lettre à l’UCLouvain »

  1. « Si l’UCLouvain a bien le droit de prendre parti sur l’origine du changement climatique… » : permettez-moi d’estimer que non, ce n’est pas le rôle d’une université de prendre parti. Au contraire, le rôle d’une université est d’être… universelle ! Comment voulez-vous former des chercheurs si, pendant leur enseignement, ils sont enfermés dans des pensées et opinions préformatées ?

    J’ai honte pour mon Alma Mater…

  2. Tout serait plus simple pour L’UCL (que je respecte beaucoup) si elle se débarrassait de Van Yp qui empistrouille tout la com de cette université. Demandez donc ce que les profs de sciences pensent de lui.

    1. @Michel 13:41 Je partage votre opinion.
      L’UCL – une prestigieuse université – érode sa réputation historique en autorisant les « agissements politiciens » de ce sombre individu Van Yp. Un mec à qui il importe plus de flatter sa réputation d’obséquiosité envers l’ONU… qu’il ne veut (ne peut) contribuer à rehausser la qualité du débat scientifique en interne !
      Au passage, il pollue mentalement des générations de students (et la population extérieure, assez naïve pour lire ses prestations médiatiques dans les gazettes de la capitale de l’Europe) !

      Remarquons que M.Mann figure parmi les contributeurs au « The Climate Book » prochain ouvrage de propagande et de soutien aux thèses AR6… publié par les sponsors sous l’étiquette de (pas si puérile) Greta … (*)

      (*) Laura Harding – Thursday 31 March 2022
      Greta said: “This is the biggest story in the world, and it must be spoken as far and wide as our voices can carry, and much further still….
      https://www.independent.co.uk/climate-change/news/greta-thunberg-thomas-piketty-naomi-klein-tedros-adhanom-ghebreyesus-michael-mann-b2048447.html

  3. Je suis scandalisé par cette annonce. Le titre de Docteur honoris causa est là pour honorer des personnalités ayant mérité un tel honneur, donc sans qu’il y eut des critiques majeures des autres scientifiques sur le travail accompli. Ce n’est pas le cas de Mann puisqu’on a démontré qu’il a manipulé les données pour faire correspondre les figures publiées avec sa théorie. Même si celle-ci était vraie, le procédé n’est pas digne et il ne mérite pas ce titre.

  4. En lisant « Réputé pour l’excellence de ses analyses et de ses modélisations, Michael Mann défend la véracité des faits scientifiques face aux manipulations des climatosceptiques » j’ai failli m’étrangler, ce Monsieur étant célèbre pour l’exact contraire.

    La seule chose pour laquelle M. Mann est désormais célèbre c’est une immonde courbe en crosse de hockey que les courageux sceptiques McIntyre and McKitrick ont réussi à démasquer et que M. Mann a mis dix ans à corriger après qu’il se soit montré incapable d’utiliser correctement l’analyse en composante principale et qu’il ait commis de nombreuses autres erreurs. Si l’UCLouvain voulait se ridiculiser, elle ne pourrait pas mieux faire. L’Histoire jugera cruellement de tels errements.

    Patrice Poyet

    https://patricepoyet.org

    McIntyre, S. and McKitrick, R., 2003. Corrections to the Mann et. al. (1998) Proxy Data Base and Northern Hemispheric Average
    Temperature Series. Energy & Environment, Vol. 14, Issue 6, https://doi.org/10.1260/095830503322793632

    McIntyre, S. and McKitrick, R., 2005a. Hockey sticks, principal components, and spurious significance. Geophysical Research Letters,
    Vol. 32, Issue 3, L03710, 5 pp., https://doi.org/10.1029/2004GL021750

    McIntyre, S., and McKitrick, R., 2005b. The Hockey Stick Debate: Lessons in Disclosure and Due Diligence. The Washington
    Roundtable on Science and Public Policy, Sept 7, The George Marshall Institute, 35 pp

  5. @Jo Moreau
    Moi, à la place de Michael Mann, si on m’attribuerait ce titre de docteur Honoris Causa comme à Gréta , je refuserais d’office ; mais cela montre montre bien que le niveau intellectuel ( ou scientifique) de Monsieur Mann ne doit pas être beaucoup plus grand que celui de Gréta

Répondre à SCE Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.