Le Credo du CRED, ou comment noyer l’information ?

par Ludwik Budyn, Licencié en Sciences Chimiques, ULB

Si l’on se fie à ce que le CRED proclame, le voici :

« Le Centre de recherche sur l’épidémiologie des désastres (CRED [1]) est l’une des principales -institutions s’occupant de l’étude de questions de santé publique durant les situations de crise… sa base de données (EMDAT [2]) contient la collection la plus complète au monde de données sur l’apparition et les effets des…  -catastrophes naturelles de 1900 à nos jours… l’objectif principal du EM-DAT est d’éclairer l’action humanitaire au niveau national et international afin d’améliorer la prise de décision dans la préparation aux catastrophes, fournir des données objectives pour évaluer la vulnérabilité des communautés aux catastrophes et pour aider les décideurs à établir des priorités [3]».

Continuer la lecture de Le Credo du CRED, ou comment noyer l’information ?

L’impréparation du développement de la voiture électrique en Europe

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More, Président Pôle Energie, Climat, Environnement, paru dans Le Monde de l’Energie

Le déploiement des réseaux de stations de recharge des batteries est un enjeu majeur qui conditionne le succès des voitures électriques bien plus que la disponibilité de l’importante fourniture électrique requise. La plupart des automobilistes considèrent même que c’est le principal frein à l’achat de celles-ci.

Alors qu’un parc de voitures totalement électrique ne sera une réalité que dans quelques décennies (pour autant que ce soit possible), un réseau de recharge performant est une urgence.

Continuer la lecture de L’impréparation du développement de la voiture électrique en Europe

SCE-info : une inondation catastrophique ?

Oui, les inondations de juillet 2021 ont été catastrophiques en Belgique, au Luxembourg et en Allemagne.

Imaginons maintenant qu’une violente tempête de secteur nord-ouest, accompagnée d’une forte marée haute, provoque des inondations catastrophiques dans trois autres pays en même temps, par exemple en Belgique, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne. Imaginons qu’un certain nombre de digues soient éventrées par la violence des flots, et que l’eau, en s’engouffrant dans les nombreuses brèches, envahisse plusieurs cités côtières. On pourrait alors déplorer plusieurs victimes de noyade dans la ville inondée d’Ostende. Plus à l’intérieur des terres, la tourmente n’épargnerait pas d’autres régions, comme par exemple en Belgique le pays de Waes où la rupture de digues dans la région de Beveren, à Melsele et Kallo, causerait d’importantes inondations. Imaginons des vents qui atteindraient 122 km/h à Anvers et 115 km/h à Ostende. Si, en Belgique, le tribut humain payé à cette tempête serait peut-être d’une vingtaine de victimes, le bilan pourrait être en revanche beaucoup plus dramatique aux Pays-Bas et l’on pourrait compter plus de 1800 victimes.

Continuer la lecture de SCE-info : une inondation catastrophique ?

The present and future green hydrogen production cost

by Alessandro Clerici* and Samuele Furfari**

*Alessandro Clerici (Honorary Chair of WEC Italy and of the Federation of Italian Scientific & Technical Associations)
**Samuel Furfari (Professor of energy geopolitics at the Free University of Brussels and President of the European Society of engineers and industrialists
)

Disclaimer: The views and opinions expressed in this article are those of the authors and do not necessarily reflect the official position of the associations they represent.

1.  Introduction

The European Green Deal triggered a great surging interest on hydrogen uses as an energy carrier particularly the so-called green hydrogen i.e. produced by renewable energy. This increasing interest for hydrogen (H₂), particularly ‘green’ hydrogen, is not limited to the EU. Huge electrolysis plants powered by renewable energy sources (RES) are announced in Australia, Chile, China, the Middle East, and North America, even if a giga project in Australia (the Pilbara one) has not got very recently the authorisation to proceed from the central government due to the strong impacts on the environment.

nb: VERSION FRANCAISE ICI

Continuer la lecture de The present and future green hydrogen production cost

SCE-info: La Terre, une fournaise? Exagérations journalistiques…

SCE tente chaque fois que cela est possible de ‘démasquer’ (par exemple ici, ici et ici …) la distorsion du rendu des événements climatiques dans la presse. Tâche quasi sans limite tant la fausse information privilégiant le sensationnel, le dramatique est devenue la règle pour publier (dans l’urgence qui plus est) de l’essentiel de la presse. Plus besoin de vérifier, plus besoin de réfléchir, plus besoin de nuance(s) et surtout plus besoin de rectifier, voire de s’excuser des erreurs…. Bref vous l’aurez compris la science climatologique est aux mains de médias pour qui les mots ‘science et démarche scientifique’ peuvent être rayés du vocabulaire. Heureusement, nous ne sommes pas les seuls à SCE a essayer de traquer ces abus et c’est avec plaisir que nous reproduisons ci-dessous un excellent article de © Jean-Patrick Grumberg (de Dreuz.info) démystifiant une nième affirmation à l’emporte-pièce.

Continuer la lecture de SCE-info: La Terre, une fournaise? Exagérations journalistiques…

‘Température moyenne globale’ et Etendue de la glace arctique: actualisation juin 2021

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour le mois de juin 2021 est de -0,09°C par rapport au mois de mai 2021 L’évolution de la température est de +0,14°C/décade depuis janvier 1979, soit 0,01°C/an.

Continuer la lecture de ‘Température moyenne globale’ et Etendue de la glace arctique: actualisation juin 2021

SCE-info : Attention au projet de rapport du GIEC

SCE se joint au communiqué de l’Association des climato-réalistes pour dénoncer la propagande du GIEC. En effet, plusieurs médias belges (dont la RTBF) se font aujourd’hui 23 juin l’écho d’un « projet de rapport du GIEC » annonçant une « accélération » des « dérèglements » climatiques d’ici 2050. Comme toujours le pire est pour demain, mais nulle possibilité n’est offerte à quiconque d’exercer son esprit critique puisque le texte lui-même du rapport n’est pas rendu public. Seule l’AFP l’a eu en main en exclusivité, et n’en a diffusé que quelques bribes, bien évidemment toutes orientées vers le catastrophisme.

La validation par le GIEC de ce rapport n’étant prévue que pour 2022, il est aujourd’hui impossible de savoir ce qu’il contient, ni sur quoi se fondent les affirmations toujours plus inquiètes sur le «dérèglement» annoncé, ni si celles-ci subsisteront à l’issue du processus de validation. Nous avons donc affaire à un dévoiement du processus d’expertise à des fins de propagande. Ce n’est hélas que le dernier en date d’une longue série sur le climat, où il ne s’agit pas d’informer mais de faire peur et d’orienter l’opinion publique.

Avant de pouvoir lire ce projet de rapport du GIEC, il est bon de rappeler quatre faits indiscutables concernant le taux atmosphérique de CO2.

Continuer la lecture de SCE-info : Attention au projet de rapport du GIEC

Puissances en jeu dans le système Terre/atmosphère (1/3)

par J.C. Maurin, Professeur agrégé de physique

Equilibre des flux, Flux solaire

Depuis 40 ans, des instruments sur satellites mesurent les divers flux énergétiques entrant et sortant du système Terre/ atmosphère. Les flux sortants (solaire réfléchi et infrarouge) équilibrent-ils, en moyenne, le flux solaire entrant ? A partir des observations depuis 1980, l’article présente les différents ordres de grandeur, en adoptant le point de vue des puissances globales pour le système Terre/atmosphère. 

Continuer la lecture de Puissances en jeu dans le système Terre/atmosphère (1/3)

La Terre devient un paradis

par Ludwik Budyn, Licencié en Sciences Chimiques, ULB

Le réalisme, c’est la capacité de voir et d’accepter la réalité telle qu’elle est [1]. C’est cela être climato-réaliste [2]. Les faits montrent que le léger réchauffement climatique actuel, consécutif à la sortie du petit âge glaciaire, produit d’importants effets bénéfiques. De plus, il n’engendre pas les désastres annoncés, depuis des dizaines d’années, par les prévisions basées sur des modèles mathématiques [3] :

« Les prévisions véritablement apocalyptiques ne peuvent être observées que dans leur échec – c’est-à-dire que le monde ne s’est pas terminé comme prévu [4] ».

C’est la réalité qui a raison et non les modèles. Voilà ce que cette réalité nous apprend :

Continuer la lecture de La Terre devient un paradis

‘Température moyenne globale’ et Etendue de la glace arctique: actualisation mai 2021

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour le mois de avril 2021 est de 0,13°C par rapport au mois d’avril 2021. L’évolution de la température est de +0,14°C/décade depuis janvier 1979, soit 0,01°C/an.

REMINDER: We have changed the 30-year averaging period from which we compute anomalies to 1991-2020, from the old period 1981-2010. This change does not affect the temperature trends.

The linear warming trend since January, 1979 remains at +0.14 C/decade (+0.12 C/decade over the global-averaged oceans, and +0.18 C/decade over global-averaged land). Voir ici.

Continuer la lecture de ‘Température moyenne globale’ et Etendue de la glace arctique: actualisation mai 2021

SCE-info : La «température moyenne globale» est en train de chuter !

Depuis février 2020, la « température moyenne globale » de la basse troposphère chute de manière presque constante, et cela ne semble pas terminé. Si l’on consulte par exemple les données satellitaires (données UAH 6.0), on verra que l’anomalie de température de février 2020 était de +0,59°C alors qu’en avril 2021 elle était à –0,05°C, ce qui fait une chute de 0,64°C en seulement un an et deux mois (Figure 1). Pendant ce temps, le taux de CO2 atmosphérique global (mesuré à Mauna Loa, données ici) a augmenté significativement de 413,52 ppm à 415,93 ppm, soit une augmentation de plus de 2 ppm. Nous voyons donc que le taux de CO2 atmosphérique peut augmenter avec une température globale qui chute drastiquement de 0,64°C en environ un an.

Figure 1. « Température moyenne globale » de la basse troposphère (anomalies, données UAH 6.0) en fonction du temps entre 2015 et aujourd’hui (mai 2021). La flèche orange indique la chute brutale de température. La ligne en pointillés est la courbe de tendance tracée parmi les données (moindres carrés, pente : 0.006 / an).
Continuer la lecture de SCE-info : La «température moyenne globale» est en train de chuter !

La catastrophe planétaire annoncée, pour quand exactement ?

par Ludwik Budyn, Licencié en Sciences Chimiques, ULB

Combien de temps nous reste-t-il, 12 ans [1]?, 8ans [2]? Beaucoup moins [3]?
On ne le sait pas car les experts ne sont pas unanimes.

Ce que l’on connaît parfaitement, par contre, c’est la cause de la catastrophe finale. La fin du monde résultera de la révolte de notre Mère, la Terre. Lassée de notre comportement irresponsable elle provoquera des catastrophes qui balayeront l’humanité de la surface de la planète.

Comment le savons-nous ?

C’est ce que nous annoncent les autorités compétentes !

Continuer la lecture de La catastrophe planétaire annoncée, pour quand exactement ?

SCE FETE SES TROIS ANS

SCE fête ses trois ans et remercie ses lecteurs pour leur intérêt et interaction.

Comme rappelé lors de son premier anniversaire (ici) notre site ne veut pas attiser la polémique mais bien susciter le débat car notre ligne directrice est l’argumentation et la discussion constructive en dehors de tous propos haineux, injurieux ou fantaisistes.

 Au terme de ces trois années, notre audience s’est élargie tant dans les sujets abordés que dans l’origine des auteurs, qui viennent principalement de Belgique, France, Italie et Canada.  Les compétences sont celles des principales disciplines scientifiques, celles de l’ingénieur et celles touchant à la manière dont nos sociétés fonctionnent, donc celles touchant au domaine politique (voir la liste des auteurs).

Continuer la lecture de SCE FETE SES TROIS ANS

Énergie : Il faut tenir compte du passé

par Samuel Furfari
Professeur à l’Université Libre de Bruxelles
parution le 22.02.2021-rtbf

Une leçon du projet Xylowatt

Selon Louis-Ferdinand Céline l’histoire ne repasse pas les plats. La technologie par contre, le fait. Les résultats de la plupart des thèses de doctorat en chimie ne débouchent pas nécessairement sur des applications, pour de multiples raisons qui ne sont pas l’objet de cette réflexion. Mais les enseignements qu’on en tire encouragent à poursuivre la recherche. Le chercheur scrupuleux étudie à fond la bibliographie de son sujet pour ne pas négliger des conclusions négatives d’autres chercheurs. Tout cela demande du temps et de l’investissement. C’est le prix à payer pour progresser en science. Mais les principes chimiques et physiques eux ne changent pas. 

Continuer la lecture de Énergie : Il faut tenir compte du passé

Que nous dit la température d’avril 2021 enregistrée en Belgique ?

par Prof. Dr. Jean N.

Tout le monde l’aura remarqué, les températures de ces dernières semaines ont été particulièrement basses. Selon le site de l’IRM, la température moyenne du mois d’avril 2021 mesurée à Uccle en Belgique, aura été de 7,3°C alors que celle du mois d’avril 2020 mesurée lors du premier confinement causé par le Covid-19 était de 12,35°C. Cela fait quand même 5,05°C de différence! Ceci est également confirmé sur le site de meteo.be. Il a fait tellement froid en avril 2021 que les pertes des agriculteurs ont été énormes. Cette période froide que nous venons de subir, et qui a été observée partout en Europe (voir ici pour l’Allemagne), est-elle exceptionnelle? Le taux élevé de CO2 atmosphérique ne devrait-il pas nous réchauffer suite à l’application du concept d’effet de serre? C’est de tout cela que nous allons voir dans le présent article.

Continuer la lecture de Que nous dit la température d’avril 2021 enregistrée en Belgique ?

‘Température moyenne globale’ et Etendue de la glace arctique: actualisation avril 2021

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour le mois de avril 2021 est de -0,04°C par rapport au mois mars 2021. L’évolution de la température est de +0,14°C/décade depuis janvier 1979, soit 0,01°C/an.

Continuer la lecture de ‘Température moyenne globale’ et Etendue de la glace arctique: actualisation avril 2021

De l’interdiction de vendre des véhicules neufs personnels à essence ou au diesel

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More, Président Pôle Energie, Climat, Environnement, paru dans Trends.leVif

La Belgique (ainsi que huit États membres de l’UE) a signé un document à destination de la Commission européenne pressant cette dernière de fixer un calendrier précis d’interdiction progressive de ventes de voitures neuves à usage personnel fonctionnant à l’essence ou au diesel. Cette pseudo progressivité est en réalité un souhait de bannissement rapide de tous véhicules à combustion interne et leur remplacement par des voitures électriques ou à pile à combustible.

Continuer la lecture de De l’interdiction de vendre des véhicules neufs personnels à essence ou au diesel

Ces quelques dixièmes de degrés qui nous font peur…

par Alain Préat, Professeur émérite de l’Université Libre de Bruxelles

SCE a plusieurs fois abordé la curieuse notion d’une « température moyenne globale annuelle ou mensuelle » pour la planète (voir notamment ici). Rappelons d’entrée de jeu que la température est une grandeur intensive (voir par exemple ici) qui est par essence définie localement. Moyenner ces valeurs locales n’a donc pas de sens (ici), comme le souligne le Professeur Richard Lindzen qui se demande par exemple comment estimer une température moyenne, entre l’Everest et la Mer Morte (cf. la double photo ci-dessous).

Continuer la lecture de Ces quelques dixièmes de degrés qui nous font peur…

SCE-info : disparition d’un célèbre sceptique

En raison de son décès le 9 avril 2021, les médias ont beaucoup parlé du Prince Philip Mountbatten, duc d’Édimbourg et mari d’Élisabeth II. Mais ce que les médias ne mentionneront probablement pas, car le terme est devenu péjoratif, c’est que le duc d’Édimbourg était un grand sceptique concernant le climat et l’énergie. SCE rend donc un bref hommage à l’un des sceptiques les plus célèbres du Royaume-Uni, le duc d’Édimbourg, parce que le scepticisme est une grande qualité.

Continuer la lecture de SCE-info : disparition d’un célèbre sceptique