Tous les articles par Jean-Pierre Schaeken Willemaers

Les évènements météorologiques extrêmes

     

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement

Les événements météorologiques extrêmes et les variations de phénomènes naturels

Quelle est l’origine des évènements météorologiques extrêmes tels que les tempêtes, les ouragans, les cyclones, les pluies diluviennes et les sécheresses catastrophiques ?

Pour le GIEC (Groupement intergouvernemental sur l’évolution du climat), la question ne se pose pas : ce sont les émissions des gaz à effet de serre (GES) d’origine anthropique qui en sont la principale cause. Il est inutile d’en débattre : « the science is settled », alors que la véritable approche scientifique favorise au contraire la remise en question de toute théorie.

Plutôt que de se contenter de la seule théorie du GIEC, il est bon d’en tester d’autres, par exemple, les variations des phénomènes naturels (entre autres, les activités solaires et les circulations atmosphériques et océaniques) comme facteurs de déclenchement de ces évènements extrêmes.

Continuer la lecture de Les évènements météorologiques extrêmes

La dérive énergétique allemande

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement
publié à Trends-tendances, le 05.07.2022

L’Allemagne ne sait comment se dépêtrer du désastreux imbroglio énergétique qu’elle s’est infligé, dont une des conséquences est un prix de l’électricité le plus élevé d’Europe (plus de 30 c€/kWh).

Continuer la lecture de La dérive énergétique allemande

L’embargo sur le pétrole russe: une sanction inefficace?

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement
publié à Trends-tendances, le 07.06.2022

Le sixième paquet de sanctions contre la Russie, dont l’embargo progressif sur le pétrole russe, divise une nouvelle fois l’Union européenne.

Devant la levée de boucliers de certains États membres particulièrement touchés par les séquelles de l’embargo sur le pétrole russe, la Commission a été contrainte de le restreindre aux livraisons maritimes, permettant aux pays enclavés tels que la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie et la Roumanie, dont la dépendance au gaz russe peut aller jusqu’à 100%, d’assurer leur approvisionnement par oléoduc.

Quelles que soient les préoccupations au sein de l’UE, il est urgent qu’elle s’interroge sur l’efficacité de sa politique d’embargos. Est-elle de nature à faire fléchir Vladimir Poutine et à le décider de mettre fin à cette guerre?

A fence of metal mesh behind which the Russian flag
Continuer la lecture de L’embargo sur le pétrole russe: une sanction inefficace?

Réflexions à propos de « Conquêtes », le programme politique du co-président d’Ecolo

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement, publié le 3.04.2022 Trends-tendances

Le premier thème abordé dans cet ouvrage porte sur les phénomènes extrêmes de l’été dernier (pluies diluviennes, dôme de chaleur, vagues de chaleur et incendies, etc.) attribués au changement climatique provoqué par les activités humaines, c’est-à-dire, aux émissions de gaz à effet de serre (GES) d’origine anthropique.

Les conséquences de ces ‘dérèglements’ sont, bien entendu, dramatiques. Mais plutôt que d’en rejeter la responsabilité sur l’humain et d’éluder ainsi tous débats sur les causes, ne serait-il pas plus utile d’analyser ces dernières sans à priori ?

Dans cette optique, une explication de l’origine possible des périodes de chaleur intense peut être éclairante.

Continuer la lecture de Réflexions à propos de « Conquêtes », le programme politique du co-président d’Ecolo

Les contorsions des écologistes pour leur politique énergétique

par Jean- Pierre Schaeken Willemaers, publié dans Contrepoints, le 2 avril 2022

Avec la guerre en Ukraine, la politique énergétique voulue par les écologistes est de plus en plus difficile à tenir.

Les verts en Belgique et, en particulier le parti Ecolo, accumulent contradictions et contrevérités. Leurs discours sont de plus en plus liberticides.

Continuer la lecture de Les contorsions des écologistes pour leur politique énergétique

L’Union européenne divisée par les politiques énergétiques 

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement

En adoptant la théorie du GIEC selon laquelle le réchauffement climatique est dû principalement aux émissions   de gaz à effet de serre provenant des activités humaines,  l’Union européenne est censée se priver des productions d’électricité thermiques, malgré les considérables progrès en matière de pollution. Elle considère, en effet, que pour limiter l’augmentation de la température de l’atmosphère à 1,5°C, il faut atteindre la neutralité carbone en 2050.

Même si l’UE ne s’est jamais opposée à l’électronucléaire, elle a souvent eu à son égard une position ambigüe. Finalement, elle a fini par lui accorder le label vert, mais a refusé que lui soient concédés les avantages dont bénéficie le renouvelable intermittent, en particulier, les aides d’États alors que ces dernières sont très (trop) généreusement distribuées au l’éolien  et au photovoltaïque. Pareille  discrimination est incohérente vu que l’électronucléaire est vert, sûr et bon marché, toutes les centrales européennes étant amorties, et que la prolongation de la durée de vie de nombre d’entre d’elles ne posent pas de problème technique.

Continuer la lecture de L’Union européenne divisée par les politiques énergétiques 

Les réseaux électriques européens sont-ils gérables sans intelligence artificielle?

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement
publié à Trends-tendances, le 20.02.2022

Le reformatage bas carbone du système électrique européen implique une augmentation accélérée dans le mix électrique du renouvelable essentiellement intermittent (conduisant à une décentralisation de la génération électrique), une autoproduction accrue provenant de petits, voire de moyens consommateurs, une croissance substantielle de la production thermique (gaz) pour assurer la sécurité d’approvisionnement, c’est-à-dire pour compenser l’intermittence, et dans quelques États membres la fermeture des centrales nucléaires.

Continuer la lecture de Les réseaux électriques européens sont-ils gérables sans intelligence artificielle?

Les petits réacteurs nucléaires, une technologie prometteuse!

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement
publié à Trends-tendances, le 15.01.2022

Actuellement en raison, entre autres, du coût d’investissement élevé des réacteurs de grande puissance, de la nécessité de servir des réseaux électriques de faible capacité, voire la recherche d’indépendance d’industriels soucieux d’assurer la sécurité de leur approvisionnement électrique, une tendance se dessine pour des unités plus simples et de puissances nettement plus faibles. Elles peuvent être installées indépendamment ou en vue de constituer progressivement un ensemble de capacité plus élevée par addition successive d’unités supplémentaires.

La conception des SMR (Small Modular Reactors) ou des AMR (Advanced modular reactors), réacteurs de moins de 300 MWe, répond à de telles préoccupations. Elle est caractérisée par une complexité réduite et une architecture compacte, un assemblage en usine, une production en série et de courts délais de fabrication, une flexibilité nettement plus grande, un système de sûreté passive et des quantités plus faibles de déchets radioactifs.

Continuer la lecture de Les petits réacteurs nucléaires, une technologie prometteuse!

La politique électrique belge, incohérente et désordonnée! L’aberration de la sortie de l’électronucléaire

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement
publié à Trends-tendances, le 20.12.2021

Ecolo et Groen ont toujours été très réticents à envisager la prolongation de la durée de vie du parc nucléaire belge, voire des quatre unités les plus récentes (très peu émettrices de gaz à effet de serre), alors que la production électrique de ces dernières est meilleur marché par kWh que celle de n’importe quelle autre forme de génération électrique équivalente. En particulier, la mise à niveau des réacteurs nucléaires est bien moins coûteuse que la construction de nouvelles centrales à gaz.

Continuer la lecture de La politique électrique belge, incohérente et désordonnée! L’aberration de la sortie de l’électronucléaire

Voitures électriques en Belgique: où sont les bornes permettant une recharge rapide?

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement
publié à Trends-tendances, le 16.11.2021

Le gouvernement belge a décidé que, dès le 1er janvier 2026, les voitures de société devraient être plus vertes. Dans ce contexte, la loi Van Peteghem prévoit que ces dernières pourront être déductibles fiscalement à partir de cette date que si elles sont neutres en carbone.

Continuer la lecture de Voitures électriques en Belgique: où sont les bornes permettant une recharge rapide?

L’hydrogène vecteur énergétique: miracle ou mirage?

par Jean-Pierre Schaken Willemaers, Institut Thomas More – Président du pôle Énergie, Climat, Environnement, publié dans Trends-Tendances

Après s’être concentrée sur l’éolien et le photovoltaïque, l’Union européenne, et en particulier les États membres à l’ouest de celle-ci (France, Allemagne, Belgique…), se focalise de plus en plus sur l’hydrogène pour décarboner le secteur électrique et celui de la mobilité.

Les partisans de ce vecteur d’énergie y voient le moyen de pourvoir, lorsque la technologie sera au point, au stockage de l’énergie nécessaire à la compensation de l’intermittence de la production d’électricité d’origine éolienne et photovoltaïque, ainsi que le carburant idéal de substitution aux combustibles fossiles pour la génération non intermittente d’électricité et pour la mobilité bas carbone.

À titre d’exemple, le gouvernement coréen a débloqué, en 2020, 267 millions d’euros pour soutenir le développement des véhicules à pile à combustible (produisant de l’électricité à partir d’hydrogène) et des stations de remplissage d’hydrogène. L’objectif coréen est de devenir le leader dans le secteur de la production et de l’utilisation de ce « carburant ».

Continuer la lecture de L’hydrogène vecteur énergétique: miracle ou mirage?

L’avenir incertain de l’approvisionnement électrique belge

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More ,
Président du pôle Énergie, Climat, Environnement
publié à Trends-tendances, le 5.10.2021

Au lieu de tout mettre en oeuvre pour assurer la sécurité d’approvisionnement d’une électricité bon marché, la ministre de l’Énergie, Tinne Van der Straeten, s’obstine à faire de la fermeture des centrales nucléaires (l’ADN du parti auquel elle appartient) la priorité alors que les faits montrent, comme expliqué dans ce qui suit, l’inanité de cette politique. L’interview qu’elle a accordé à LN 24, le 28 septembre dernier, en est une parfaite illustration.

Ainsi, la ministre continue-t-elle de prétendre que les réacteurs nucléaires belges sont en mauvais état et donc qu’il faut les arrêter. Or ces derniers sont hautement surveillés, sous strict contrôle de l’AFCN et ont fonctionné sans incident majeur durant près de 40 ans.

Continuer la lecture de L’avenir incertain de l’approvisionnement électrique belge

Pourquoi le prix de l’électricité facturé aux ménages belges est-il parmi les plus élevés d’Europe ?

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More – Président du pôle Énergie, Climat, Environnement

La réponse à cette question, passe par l’analyse des différentes composantes de ce prix: le coût de la production d’énergie électrique ; le coût des réseaux électriques ; les taxes diverses sur les réseaux ; les taxes sur l’énergie ; la TVA.

Continuer la lecture de Pourquoi le prix de l’électricité facturé aux ménages belges est-il parmi les plus élevés d’Europe ?

L’impréparation du développement de la voiture électrique en Europe

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More, Président Pôle Energie, Climat, Environnement, paru dans Le Monde de l’Energie

Le déploiement des réseaux de stations de recharge des batteries est un enjeu majeur qui conditionne le succès des voitures électriques bien plus que la disponibilité de l’importante fourniture électrique requise. La plupart des automobilistes considèrent même que c’est le principal frein à l’achat de celles-ci.

Alors qu’un parc de voitures totalement électrique ne sera une réalité que dans quelques décennies (pour autant que ce soit possible), un réseau de recharge performant est une urgence.

Continuer la lecture de L’impréparation du développement de la voiture électrique en Europe

De l’interdiction de vendre des véhicules neufs personnels à essence ou au diesel

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More, Président Pôle Energie, Climat, Environnement, paru dans Trends.leVif

La Belgique (ainsi que huit États membres de l’UE) a signé un document à destination de la Commission européenne pressant cette dernière de fixer un calendrier précis d’interdiction progressive de ventes de voitures neuves à usage personnel fonctionnant à l’essence ou au diesel. Cette pseudo progressivité est en réalité un souhait de bannissement rapide de tous véhicules à combustion interne et leur remplacement par des voitures électriques ou à pile à combustible.

Continuer la lecture de De l’interdiction de vendre des véhicules neufs personnels à essence ou au diesel

Les incohérences de la transition électrique belge

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More – Président du pôle Énergie, Climat, Environnement, paru dans Trends.tendances (Le Vif).

Consacrer une part importante des moyens du plan de relance à l’énergie et, en particulier à l’énergie électrique, est en soi une bonne décision, pour autant que celle-ci soit bon marché et qu’elle soit disponible en tout temps.

La centrale électrique , dotée de turbines à gaz et à vapeur, de Drogenbos : un atout pour le renouvelable?
Continuer la lecture de Les incohérences de la transition électrique belge

Les trois objectifs ambitieux pour l’avenir de l’UE: une Europe verte, numérique et équitable

Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas More, Président Pôle Energie, Climat, Environnement, paru dans Trends.tendances.(Le Vif)

À l’occasion du 90ème anniversaire des Grandes Conférences Catholiques, la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a parlé de trois objectifs ambitieux pour l’avenir de l’Union : une Europe verte, numérique et équitable, ainsi que du Fonds de relance NextGenerationEU, l’outil puissant permettant de favoriser et accélérer « une relance véritablement verte ».

Continuer la lecture de Les trois objectifs ambitieux pour l’avenir de l’UE: une Europe verte, numérique et équitable

L’urgence du bien-être humain

par Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas MorePrésident Energie, climat, Environnement publié dans Trends-Tendances le 19/01/2021  

La crise sanitaire a durement affecté les populations en Europe et dans le monde. Les restrictions, contraintes et mesures coercitives nous ont rendus plus sensibles au besoin de liberté précisément parce qu’elle nous a cruellement manqué.

Depuis près d’un an, la lutte contre la pandémie a été, et est d’ailleurs encore, la plus importante voire la seule préoccupation des États dans le monde, au point d’oblitérer toutes les autres.

Se soumettre aux injonctions des gouvernements, fondées sur les avis des « experts », est devenu la règle. S’y opposer voire seulement les contester est passé progressivement de l’incongruité à la transgression. Insidieusement, une expression formatée s’impose dans les médias et inspire les discours politiques, le corollaire étant un musellement de facto du « free speech ».

Continuer la lecture de L’urgence du bien-être humain

« Dans le domaine du numérique, l’Union Européenne a besoin d’un marché domestique unique pour peser au niveau mondial »

par Jean-Pierre Schaeken Willemaers, Institut Thomas MorePrésident Energie, climat, Environnement publié dans trends.levif, 7 décembre 2020

Le numérique, de manière générale, et les technologies nouvelles, en particulier, ne font que croître en importance au fil du temps au point de devenir incontournables, leur champ d’application s’étendant à un large pan des activités humaines.

Continuer la lecture de « Dans le domaine du numérique, l’Union Européenne a besoin d’un marché domestique unique pour peser au niveau mondial »

La transition électrique européenne, une chimère?

par Jean-Pierre Schaeken Willemaers
Institut Thomas More, Président, Pôle Energie, Climat, Environnement
paru dans Trends tendances (ici)

Commençons par rappeler que la théorie du réchauffement climatique dû, selon le GIEC, aux émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) d’origine anthropique, est  la base même de la politique énergétique européenne et, en particulier, de la transition  électrique.

Continuer la lecture de La transition électrique européenne, une chimère?

La transition électrique sous influence. La leçon de quatre pays européens

par Jean-Pierre Schaeken Willemaers
Institut Thomas More, Président, Pôle Energie, Climat, Environnement

La dissémination instantanée de l’information via les réseaux sociaux crée des récits anxiogènes et des présentations orientées de faits. Ceux-ci imposent une perception de la réalité conforme à l’idéologie des auteurs de ces récits. Ce carcan où la raison s’efface devant l’hyperémotivité tient dans ses rets le monde de l’énergie, particulièrement en Europe occidentale.

Qui peut encore se passer de la 5G ?

par Jean-Pierre Schaeken Willemaers
Institut Thomas More, Président, Pôle Energie, Climat, Environnement
Paru dans European Scientist

Les technologies numériques affectent notre manière de vivre, de travailler, de voyager et de jouer. Elles sont déjà  largement utilisées dans les secteurs de la production, de la transmission et de la distribution d’électricité, de la production manufacturière, du transport, de la domotique et de la transformation additive (additive manufacturing) telle que l’impression 3D, pour ne citer que quelques exemples. Continuer la lecture de Qui peut encore se passer de la 5G ?

La relance de l’économie européenne est LA priorité, après la maîtrise du COVID 19

par Jean-Pierre Schaeken Willemaers
Institut Thomas More, Président, Pôle Energie, Climat, Environnement

La crise du Coronavirus a durement affecté l’économie européenne comme, d’ailleurs, celle du monde entier. Le 13 mars 2020, la Commission européenne a déclaré que, à la suite du Covid 19, l’économie de l’UE entrera très probablement en récession et que la reprise dépendra d’une réponse audacieuse de la part des Etats membres [1]. Continuer la lecture de La relance de l’économie européenne est LA priorité, après la maîtrise du COVID 19

L’avenir alternatif de l’électronucléaire européen

par Jean-Pierre Schaeken Willemaers
Institut Thomas More, Président, Pôle Energie, Climat, Environnement

Article récemment publié dans European Scientist

Tandis que l’Europe occidentale a programmé la sortie partielle ou totale du nucléaire, les pays de l’est de l’Union (Pologne, République tchèque, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, entre autres), considèrent la production d’électricité nucléaire comme une solution pour assurer leur développement économique tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES).

La décision de certains pays de l’ouest européen de se désengager partiellement ou totalement du nucléaire dans un avenir proche, est non seulement irrationnelle mais extrêmement onéreuse. Continuer la lecture de L’avenir alternatif de l’électronucléaire européen