SCE-info : Mieux vaut s’informer!

À propos du récent communiqué de l’Organisation météorologique mondiale

7 novembre 2022 / Association des climato-réalistes

Le 6 novembre, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a publié un communiqué de presse intitulé « Les huit années les plus chaudes jamais enregistrées témoignent d’une recrudescence des impacts du changement climatique ». Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, a aussitôt renchéri déclarant dans un message vidéo diffusé à Charm el-Cheikh, que « nous sommes sur l’autoroute vers l’enfer climatique».

L’image est ajoutée par SCE au texte de l’Association des climato-réalistes

L’Association des Climato-réalistes rappelle que :

  • depuis janvier 1979, année origine des relevés par satellites et des ballons-sondes, la tendance linéaire au réchauffement s’établit à +0,13° par décennie. De plus entre l’année 2015 et l’année 2022, soit pendant les 8 dernières années, les températures globales ont marqué un palier, voire une très légère diminution ;
  • depuis l’origine des mesures, le niveau de la mer augmente au rythme d’environ 2 à 2,5 mm par an, sans signe d’accélération durant ces dernières années ;
  • depuis 1999, le nombre des catastrophes naturelles tenue à jour par l’organisme EMDAT, montre une parfaite stabilité. Le nombre de décès dû à ces catastrophes est en nette diminution.

Ces données qui ont fait l’objet d’un article récemment publié par notre association sont vérifiables.

Le seul véritable « emballement » est donc médiatique et politique. Un matraquage incessant qui a commencé à produire des effets néfastes notamment chez les jeunes générations. 

5 réflexions sur « SCE-info : Mieux vaut s’informer! »

  1. Merci. Je vois que vous ne contestez pas la phrase clef du qui est : « Les huit dernières années sont en passe de devenir les huit plus chaudes jamais enregistrées ». C’est ça ? Ni les presque 0.2°C de réchauffement par décennie à la surface depuis 1970, attesté par 6 séries de données montrées dans ce communiqué ? Les graphiques dans ce communiqué sont convaincants, pour ceux qui se donnent la peine de cliquer sur le lien que vous avez indiqué.

    Pour la série de température que vous mentionnez, UAH, je vous signale que la plupart des personnes vivent près de la surface, pas à 5000 m d’altitude (donc les tendances de température à la surface sont peut-être un poil plus importantes). Et puis je ne sais pas pourquoi, mais vous avez oublié de mentionner les données RSS, qui sont produites à partir des même données que UAH, mais qui montrent un réchauffement beaucoup plus fort dans la troposphère.

    1. Les données RSS sont reprises dans le lien en bas de l’article, il y a donc une transparence totale. Nous ne contestons, ni ne discutons les 8 années les plus chaudes selon l’OMM, ce n’est pas le sujet de l’article, c’est donc hors de propos. Pour information SCE a déjà publié des articles montrant ce qu’il fallait penser de cette température moyenne globale, ici
      https://www.science-climat-energie.be/2019/07/24/climate-about-which-temperature-are-we-talking-about/
      et ici
      https://www.science-climat-energie.be/2021/08/16/how-to-build-your-hockey-stick-graph/

      0,2°C ou 0,1°C par décennie = 0,02 ou 0,01 °C/an, ce qui donne probablement une augmentation de température de même ordre de grandeur ? que celle des Optimas climatiques (du moins à l’échelle séculaire qui n’a rien à voir avec les ‘récents’ cycles Dansgaard-Oeschgler (jusqu’à 16° en 50 ans) ayant eu cours plus d’une vingtaine de fois au Pléistocéne. Ces points ont fait l’objet de plusieurs articles par SCE.

      De plus ne confondons pas non plus météo et climat. Pour ce dernier notons que les modèles de GIEC sont à prendre avec beaucoup de précautions car ils sont trop alarmistes, comme le montre par exemple cet article
      https://link.springer.com/content/pdf/10.1007/s00382-022-06493-w.pdf?mc_cid=65e057122a&mc_eid=b9fdc60fd9

      Les populations ne vivent pas à 5000 m d’altitude mais dans des villes bétonnées et goudronnées avec un fort effet de chaleur urbain. Comme la plupart des stations météo sont proches des villes, et que ces dernières n’arrêtent pas de s’agrandir, les séries de température prises au sol sont biaisées. Ceci a été largement démontré par l’équipe de Willie Soon (et bien d’autres avec lui)
      https://lweb.cfa.harvard.edu/~wsoon/myownPapers-d/SoonConnollyConnolly15-Sep11-ESR-final.pdf
      Ce point a également été discuté dans SCE :
      https://www.science-climat-energie.be/2021/03/12/chaleur-urbaine-et-temperature-globale/.

      A cela il faut ajouter que le nombre de stations météo varie sans cesse et sont en fin de compte très peu nombreuses. Les satellites ne sont pas affectés par l’effet de chaleur urbain et couvrent quasi toute la planète.

      Dans son récent livre (Climat, la part d’incertitude, 2022), S. Koonin (conseiller scientifique de Barack Obama) nous invite à être prudents : page 52 ‘les tendances dépendent très largement de la période considérée, on peut déceler pratiquement toutes les tendances que l’on veut, cela dépend de l’intervalle choisi’.

    2. Sieur ANTON du 11/11 22h11, subtil  « anonyme contestataire », dubitatif envers tout article émis par S-C-E, dont celui-ci …après bien d’autres…

      « AUTRUI » veut vous répondre que pour s’affirmer « esprit intègre » il faudrait parfois écouter/lire en dehors de seuls sentiers tracés par des clonés du GIEC et par les innombrables bouffons ( ONGs activistes, fonctionnaires et politiciens) qui se dorent actuellement au soleil COP27 de Charm el-Cheikh !

      Parfois, des gens modestes font preuve de ce qui semble vous manquer ici.
      Prenez p.ex. la peine de suivre ce documentaire (déjà publié ailleurs) soit 51′ en forme d’historiographie de l’activisme climatique présent, repris ici sur un canal « grand public ».
      Au passage, cher Sieur Anton, notez y donc les noms de « scientifiques honorables », ceux-ci qui osent s’exprimer sans ambages ni faux- fuyants ?
      Iriez-vous jusqu’à les traiter de crétins, comme ose le faire l’ONU & médias ?
      Iriez-vous jusqu’à jurer que vos « data sets et les modèles » qu’ils accouplent sont d’une rigueur intellectuelle et d’une «  robustesse » à nulle autre pareille ? Pour en avoir conçus et analysés dans une activité scrupuleuse hors climat, je peux vous affirmer que NON … hors bien sûr la prétention qui anime certains qui s’en gargarisent…

      Video: ### La Grande escroquerie du réchauffement climatique ! ###
      https://odysee.com/@laileastick:4/Le-r%C3%A9chauffement-climatique,-une-escroquerie.:d

      Rien à en ajouter ?
      – Sinon peut-être l’absence coupable de responsabilité personnelle et le degré d’inconséquence des ACTES qu’ILS invitent nos politiciens (incompétents) à engager sous le couvert de « Green Deal à 1000 milliards d’euros ou dollars !
      – Sinon d’observation une corruption intellectuelle qu’ils déversent sur des millions d’étudiants encore malléables (c-à-d les futurs citoyens du monde) !!
      – Sinon l’énormité des « intérêts d’argent, de fonds et subsides » qui font courir et corrompent certains pseudo-scientifiques (dont des belges, français, d’UE et des USA… dont les figures s’éclatent régulièrement parmi nos médias de grand chemin !!!
      – Sinon peut-être l’avenir troublé que tous ceux-là subsidiés à la COP27 feront couvrir à des milliards d’humains privés de moyens de subsistance !!!!

    3. Quand on voit toutes les périodes de sécheresses qu’a connu l’Humanité depuis qu’elle est Sapiens, et qui ont même conduit à la chute de certaines civilisations, pourtant décarbonées, on ne peut que relativiser sur les quelques périodes de forte chaleur qui parsèment les étés.

      Et qui les ont toujours parsemé. Même sur le site de Meteo France, on peut voir toutes les inondations et sécheresses depuis le XXe siècle et je ne vois absolument rien d’alarmant aujourd’hui, ni même concernant les catastrophes naturelles (voir worldindata).

      A un moment, il faut observer et arrêter de regarder des modèles qui ne sont pas ajustés.

      Et admettons même que le GIEC ait raison, pensez-vous vraiment que parce que vous allez faire du vélo et manger du quinoa que ça va changer quelque chose?

      L’Homme doit s’adapter, ce qu’il a toujours fait, mais pas faire n’importe quoi.

      1. Oui, André, l’Homme doit s’adapter, c’est sûr. Et c’est plus facile de s’adapter quand on le fait tôt. Faire l’autruche en niant l’évidence n’est pas une bonne idée. La réalité s’impose tôt ou tard même à ceux qui la nient.

        Le dernier exemple est celui de la dépendance tragi-comique de l’Europe au gaz russe : il était clair depuis longtemps que notre dépendance stratégique de la Russie, de l’Arabie Saoudite, du Qatar et d’autres pays de ce genre était une très mauvaise idée. Mais entre autres grâce à vos efforts pour saper la science, on a toujours besoin de leurs ressources fossiles.

        Poutine et MBS vous remercient !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *