Tous les articles par SCE-info

Etendue de la glace arctique : actualisation septembre 2019

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle, mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update de septembre 2018.

L’étendue de la glace arctique de septembre 2019 est toujours nettement supérieure à celle des mois de septembre 2007 et 2012, tout en restant  légèrement inférieure à celle des mois de septembre 2015 et 2016.  L’étendue est également nettement plus faible que celle de septembre 2017 et 2018. Continuer la lecture de Etendue de la glace arctique : actualisation septembre 2019

‘Température moyenne globale’ pour septembre 2019

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour septembre 2019 est de +0,23°C par rapport le mois d’aôut 2019. L’évolution de la température reste de +0,13°C/décade de janvier 1979 à février 2019, soit 0,01°C/an.

Continuer la lecture de ‘Température moyenne globale’ pour septembre 2019

Le ‘Forcing’ Climatique?

Il n’est plus un jour où de nombreux articles nous parlent de climat et surtout de ses conséquences suite au réchauffement. C’est à se demander quelle crédibilité à accorder à tant d’articles scientifiques ou qui se prétendent comme tels, à tant de journaux, d’hebdomadaires ou d’interviews, de rapports de toutes sortes, de conférences etc. mis à notre disposition tous les jours grâce aux médias. Continuer la lecture de Le ‘Forcing’ Climatique?

Chère Greta

par Drieu Godefridi
PhD, Sorbonne.

“You have stolen my dreams and my childhood with your empty words.” Greta Thunberg, Nations Unies (ONU), 23 septembre 2019.

Chère Greta, la vérité est que ce monde qui est le nôtre, et que tu exècres, non seulement ne t’a rien “volé”, mais tu lui dois la vie.

Car, si nous sommes aujourd’hui 7.5 milliards d’êtres humains à la surface du globe et que le pourcentage de personnes qui souffrent de la faim n’a jamais été aussi faible, c’est à ce progrès technologique que tu voues aux gémonies, que nous le devons. Continuer la lecture de Chère Greta

Une brève histoire du climat

par Egbert Egberts
Master en théologie

ATTENTION ! Cet article pourrait permettre d’économiser des milliards d’euros…

Après un été avec des températures au-dessus de 40°C, les prédictions de catastrophes sont allé bon train. “Si on ne fait rien, …” Nos politiques, pressés par une (petite) partie de leur électorat, proposent des mesures à faire pâlir les contribuables impuissants que nous sommes. Pensez aux mille milliards d’euros que veut dépenser la nouvelle présidente de la Commission européenne pour juguler le climat et limiter le réchauffement climatique.

Dans l’ensemble, on traite cette question sans aucun regard en arrière. Comme si le changement climatique était un phénomène nouveau, qui nous est tombé dessus parce qu’on roule en voiture. Cependant, il ne s’agit pas d’un phénomène nouveau et le monde francophone est particulièrement bien placé pour le savoir. Nous possédons un livre fouillé sur l’évolution du climat entre l’an 58 avant Jésus-Christ et 1842 A. D., un véritable trésor ! Pourquoi ? Parce que cela nous donne le recul indispensable pour mieux comprendre ce qui nous arrive aujourd’hui. En 1845, Joseph-Jean-Nicolas Fuster a publié son livre de 503 pages Des changements dans le climat de la France : histoire de ses révolutions météorologiques aux éditions Capelle à Paris.[1] Son livre nous résume ainsi l’évolution du climat pendant presque deux millénaires. Continuer la lecture de Une brève histoire du climat

‘Température moyenne globale’ pour août 2019

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour août 2019 est le même que pour celui de juillet 2019. L’évolution de la température reste de +0,13°C/décade de janvier 1979 à février 2019, soit 0,01°C/an.

Août 2019 est le 4e août le plus chaud des 41 années d’enregistrements par satellite, derrière 1998 (+0,52°C), 2016 (+0,44°C) et 2017 (+0,42°C).

nb SCE a récemment discuté la signification de ‘la température moyenne globale’ ici et ici.

Etendue de la glace arctique : actualisation août 2019

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle, mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update de septembre 2018.

L’étendue de la glace arctique d’août 2019 est supérieure à celle du mois d’août de 2012 où l’extension était particulièrement réduite. L’étendue de la glace arctique d’août 2019 est similaire à l’étendue des mois d’août des années 2007 et 2011. L’étendue est cependant inférieure aux mois d’août des années 2013 et suivantes.

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

La hausse du niveau de la mer accélère-t-elle l’érosion des côtes? (3/3)

Yvonne Battiau-Queney
Professeur émérite de l’Université de Lille
CNRS- UMR 8187- Laboratoire d’Océanologie et Géosciences

4. L’impact des tempêtes sur le système côtier

4.1. La notion de tempête morphogénique

Le fonctionnement d’un système côtier est très difficile à modéliser et à prévoir, car il dépend d’évènements aléatoires que sont les tempêtes. Continuer la lecture de La hausse du niveau de la mer accélère-t-elle l’érosion des côtes? (3/3)

La forêt amazonienne n’est pas le poumon de la planète

La forêt amazonienne fait beaucoup parler d’elle en ce moment. Selon le journal Le Monde mais également selon de nombreux autres médias, la forêt amazonienne est ravagée par des incendies d’une ampleur inédite, et ce depuis plusieurs semaines. Sans nier les feux ni l’importance de cette forêt au niveau de sa biodiversité, nous tenons à dénoncer quelques contre-vérités qui ont circulé.

Continuer la lecture de La forêt amazonienne n’est pas le poumon de la planète

La hausse du niveau de la mer accélère-t-elle l’érosion des côtes? (2/3)

Yvonne Battiau-Queney
Professeur émérite de l’Université de Lille
CNRS- UMR 8187- Laboratoire d’Océanologie et Géosciences

 

2/ La mobilité du trait de côte est-t-elle impactée par la hausse du niveau de la mer ?

2.1. La mobilité du trait de côte est un phénomène naturel à toutes les échelles spatio-temporelles

Le “trait de côte” est défini comme la limite entre le domaine marin et le domaine continental. Il sert de ligne de référence pour évaluer le recul, l’avancée ou la stabilité d’une côte. Il est donc essentiel de l’identifier correctement sur le terrain et aussi sur les photos aériennes, satellitaires ou prises par des drones. Or ce problème est trop souvent escamoté.

Continuer la lecture de La hausse du niveau de la mer accélère-t-elle l’érosion des côtes? (2/3)

La hausse du niveau de la mer accélère-t-elle l’érosion des côtes? (1/3)

Yvonne Battiau-Queney
Professeur émérite de l’Université de Lille
  CNRS- UMR 8187- Laboratoire d’Océanologie et Géosciences

Il est courant de lire et d’entendre que la hausse du niveau de la mer, l’une des conséquences les plus manifestes du réchauffement climatique, va accélérer l’érosion de nos côtes, menacer de submersion marine de vastes zones littorales urbanisées et faire disparaître nombre d’îles basses habitées. Ces craintes sont-elles justifiées? Comme un consensus ne vaut pas vérité scientifique, on va essayer de démêler le vrai du faux en partant de l’état des connaissances scientifiques sur la hausse du niveau de la mer et analyser ses effets possibles sur les processus d’érosion des côtes. Continuer la lecture de La hausse du niveau de la mer accélère-t-elle l’érosion des côtes? (1/3)

SCE-INFO: L’hystérie climatique ou l’aveuglement envers et contre tout?

Monsieur Yves Lahaye a récemment publié un article très suivi (ici). Il nous adresse une suite qui en dit long sur l’objectivité des médias qui foncent tête baissée dans leurs a priori. A quand un peu de sérieux et de raison dans cette ‘hystérie climatique’…?

Voici ce que Mr Yves Lahaye vient de transmettre au comité rédactionnel de SCE. Vous pourrez voir comment certains procèdent pour disqualifier les contestataires à partir d’un blog hébergé par Médiapart. Il est évidemment plus facile de s’attaquer aux personnes plutôt qu’aux arguments :

Continuer la lecture de SCE-INFO: L’hystérie climatique ou l’aveuglement envers et contre tout?

Etendue de la glace arctique : actualisation juillet 2019

 

 

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle, mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update de septembre 2018.

L’étendue de la glace arctique de juillet  2019 est supérieure aux mois de juillet des  années 2011 et 2012 d’extension particulièrement réduite, et inférieure aux mois de juillet des  années 2013 et suivantes, avec une diminution nette par rapport  à 2018, qui avait montré une assez forte augmentation d’étendue de la glace.

 

 

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

‘Température moyenne globale’ pour juillet 2019

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour juillet 2019 est de -0,11 °C par rapport au mois de  juin 2019. L’évolution de la température est de +0,13°C/décade de janvier 1979 à février 2019, soit 0,01°C/an.

 

nb SCE a récemment discuté la signification de ‘la température moyenne globale’ ici et ici.

CARTE BLANCHE : La localisation temporelle et géographique des stations de mesure de la température pose des problèmes

 

par Carl-Stéphane Huot, Diplômé en génie mécanique et industriel, U. Laval, Québec

 

La notion de réchauffement climatique préoccupe bon nombre de gens depuis des années. Cependant, ce réchauffement apparent pourrait être influencé par le déplacement de stations météorologiques vers les zones plus chaudes de la planète, soit plus  près de l’équateur, soit à des altitudes plus basses.  La modélisation du climat est aussi influencée par l’existence de régions sans, ou avec très peu, de stations météorologiques. Continuer la lecture de CARTE BLANCHE : La localisation temporelle et géographique des stations de mesure de la température pose des problèmes

CARTE BLANCHE : La diversité est source de richesse, y compris par les opinions et parmi les énergies !

Emmanuel SIMON, quelque part dans une UE qui tend à chavirer

 

Côtoyant ma soeur cadette en ces temps de vacances, j’ai cru au miracle environnemental… D’un gentil profil volontiers anxieux, cette soeur est de longue date une adepte d’écologie douce.
Qu’elle en soit venue à me parler durant ce W-E d’une PÉTITION décelée par son italien de mari m’a laissé pantois ! Quoi, ma soeur fan d’Italie et de culture, profondément verte de pensée, serait-elle devenue sensible aux déclarations si sérieuses de scientifiques italiens ?

Continuer la lecture de CARTE BLANCHE : La diversité est source de richesse, y compris par les opinions et parmi les énergies !

Etendue de la glace arctique : actualisation juin 2019

 

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle, mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update de septembre 2018.

L’étendue de la glace arctique de juin  2019 est semblable (ou à peine supérieure) à celle des années 2017-2018, supérieure à celle des années 2015-2016, inférieure à celle des années 2013-2014 et supérieure à celle des années 2010-2012.

 

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

‘Température moyenne globale’ pour juin 2019

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour juin 2019 est de + 0,15 °C par rapport au mois de mai 2019. L’évolution de la température est de +0,13°C/décade de janvier 1979 à février 2019, soit 0,01°C/an.

 

SCE INFO : 45,9°C un record en France ?

De nombreux médias l’ont annoncé, tout comme le site MétéoFrance : la barre des 45 °C aurait été franchie pour la première fois en France vendredi 28 juin 2019. On a atteint 45,9 °C à Gallargues-le-Montueux, à l’ouest du Gard, à 16 h 20. Ce serait une première en France depuis que l’on fait des mesures de températures. Température exceptionnelle? Sans remettre en cause le réchauffement global de la basse troposphère, ni l’augmentation de la fréquence des vagues de chaleur constatée par le GIEC, certaines remarques doivent être faites concernant ce record de température. Continuer la lecture de SCE INFO : 45,9°C un record en France ?

CARTE BLANCHE : Faut-il céder à l’hystérie climatique?

Yves Lahaye, citoyen éco-responsable.

 

En pleine effervescence sur la question climatique, je reste dubitatif en considérant quelques faits avérés qui ne me paraissent pas aller dans le sens proclamé par la doctrine officielle. Je m’interroge également sur des affirmations qui me paraissent relever davantage de l’idéologie que de la science.

Bien sûr, je ne suis pas scientifique. Pour beaucoup, c’est déjà suffisant pour m’interdire d’exprimer un avis sur le sujet ou, mieux, pour m’interdire de poser des questions. Car bien évidemment, tous les scientifiques, bien plus malins que moi, ne décrètent-ils que la fin du monde est proche ? Je n’aurais donc pas d’autre droit que celui de me conformer à la bonne parole sous peine d’être mis au ban de la société.

Continuer la lecture de CARTE BLANCHE : Faut-il céder à l’hystérie climatique?

‘Température moyenne globale’ pour mai 2019

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour mai 2019 est de – 0,12 °C par rapport au mois d’avril 2019. L’évolution de la température reste de +0,13°C/décade de janvier 1979 à février 2019, soit 0,01°C/an.

 

 

Etendue de la glace arctique : actualisation mai 2019

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle, mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update de septembre 2018.

L’étendue de la glace arctique de mai  2019 est très légèrement supérieure aux années 2006, 2016 et 2018.

 

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

‘Température moyenne globale’ pour avril 2019

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour avril 2019 est de + 0,10 °C par rapport au mois de mars 2019. L’évolution de la température reste de +0,13°C/décade de janvier 1979 à février 2019, soit 0,01°C/an.

 

Etendue de la glace arctique : actualisation avril 2019

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle, mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update d’octobre 2018 .

L’étendue de la glace arctique d’avril  2019 est la plus faible des mois d’avril depuis 1979 et suit la tendance de très légère baisse amorcée depuis avril 2012.

 

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

Science-Climat-Energie (SCE) a un an

SCE fête son premier anniversaire avec 70 articles, près de 300 commentaires publiés (questions et réponses) et plus de 260 000 visiteurs.

Ce succès, il le doit à ses lecteurs car nous pensons qu’ils y trouvent une analyse critique des thèmes qui ne cessent d’occuper le devant de la scène médiatique nous montrant une dérive climatique tous azimuts symboliquement illustrée par la marche des lycéens, cautionnée par le monde politique et hélas aussi scientifique.

Continuer la lecture de Science-Climat-Energie (SCE) a un an

Etendue de la glace arctique : actualisation mars 2019

 

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle, mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update d’octobre 2018 .

L’étendue de la glace arctique de mars 2019 est plus grande que celles des mois  2005-2006-2007, 2009,  2011  et la plus étendue depuis 2015.

 

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

‘Température moyenne globale’ pour mars 2019

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour mars 2019 est de -0,02°C par rapport au mois de février 2019. L’évolution de la température reste de +0,13°C/décade de janvier 1979 à janvier 2019, soit 0,01°C/an.

 

‘L’impossible équation des écologistes’

par  Ch. Leclercq-Willain, Professeur honoraire
Physique Nucléaire Théorique et Mathématique, Université Libre Bruxelles

1. Introduction

Depuis plusieurs années un des combats mené par les écologistes dans différents pays européens (Allemagne, France, Belgique, ..) fut et reste celui du nucléaire mené actuellement en parallèle avec celui de la réduction des gaz à effet de serre (GES). Les « verts » allemands ont obtenu la fermeture de presque toutes les centrales nucléaires et l’Allemagne a toujours une exploitation importante de centrales gaz-charbon. L’Allemagne est ainsi le plus grand émetteur de CO2 en Europe. Il en est de même des pays de l’Est et de la Russie qui exploitent essentiellement des centrales gaz-charbon. En Belgique, la fermeture définitive des centrales nucléaires est prévue pour 2025. Continuer la lecture de ‘L’impossible équation des écologistes’

INFO-SCE: 5% d’augmentation de production d’électricité en Chine : cela fait quoi?

English version

Selon le dernier rapport de l’IEA, la consommation d’énergie mondiale a augmenté de 2,3% en 2018 ce qui représente la plus forte augmentation des dix dernières années. Le gaz naturel fut le plus consommé et représente 45% de l’augmentation de la consommation totale d’énergie.

Suite à cette augmentation de consommation d’énergie les émissions de CO2 se sont accrues de 1,7% pour atteindre 33,1 Gt en 2018. Près d’un tiers de ces émissions provient des centrales de charbon, surtout celles de la Chine.

Il faut noter que les émissions de CO2 en Chine ont augmenté de 2,5%, ou 230 Mt, pour atteindre 9,5 Gt. Un bond de plus de 5% de la production d’électricité à partir de centrales au charbon a ainsi entraîné une augmentation des émissions, ce qui a plus que compensé l’impact de la baisse de l’utilisation du charbon en dehors du secteur de l’énergie.

Pour comparer… la Belgique a émis entre 87 et 103 Mt de CO2 par an entre 2010 et 2015 (millions de tonnes; chiffres de l’OECD).

DONC…l’augmentation des émissions en Chine dues au charbon en 2018 représente plus du double de toutes les émissions de CO2 de la Belgique pour la même année.

Etendue de la glace arctique : actualisation février 2019

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle, mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update d’octobre 2018 .

L’étendue de la glace arctique de février 2019 est plus grande que celles des mois  2005-2006-2007 et la plus étendue depuis 2013.

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

‘Température moyenne globale’ pour février 2019

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour février 2019 est de -0,01°C par rapport au mois de janvier 2019. L’évolution de la température reste de +0,13°C/décade de janvier 1979 à janvier 2019, soit 0,01°C/an.

 

 

Etendue de la glace arctique : actualisation janvier 2019

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle, mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update d’octobre 2018 .

L’étendue de la glace arctique de janvier 2019 est plus grande que les mois de janvier 2010 à 2018.

 

 

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

Température moyenne globale’ pour janvier 2019

 

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’écart de température pour janvier 2019 est de +0,12°C par rapport au mois de décembre 2018. L’évolution de la température reste de +0,13°C/décade de janvier 1979 à décembre 2018, soit 0,01°C/an.

 

 

 

 

Réponse à la pétition “Plus d’ambitions climatiques”

Chers Collègues scientifiques signataires de la pétition (ici),

Vous avez signé une pétition en tant qu’académique scientifique. Tous les signataires le sont-ils ? Avez-vous remarqué des signataires qui n’ont pas existé ou qui sont décédés ? Trofik Lysenkom, inconnu sur Google, par contre Trofim Lysenko a bien existé (1898-1976) et reste de triste mémoire dans le monde scientifique. Outre cet aspect cocasse, il y a plus grave : en tant que signataires vous cautionnez que la science est dite (‘the science is settled’) et si tel est bien le cas alors vous ignorez de très nombreuses publications scientifiques, émanant de scientifiques de ‘haut vol’ qui montrent que le doute est permis, qu’il doit rester la règle en science, et que la climatologie ne se résume pas aux énoncés simplistes de la pétition (qui ne mentionne aucunes références pour argumenter). Bien entendu vous avez peut-être lu des articles et vous vous êtes fait une opinion. Dans ce cas, vous avez exercé votre esprit critique et vous avez tout compris de la climatologie. Il n’y a donc plus de doute pour vous, et du fait de votre signature la science est effectivement dite. L’essentiel des politiques et médias, bien qu’ils n’aient pas une grande connaissance scientifique, pensent comme vous.

Dans cet article, qui se veut une ouverture au débat, nous allons donner notre point de vue aux questions qui ont suscité votre adhésion. Nous ne ferons pas de politique, notre site Science, Climat et Energie (SCE) ayant une vocation scientifique. Nous souhaitons cependant que ceux qui n’ont pas fait l’effort de lire la manière dont les publications sont validées par le GIEC aillent consulter le site du GIEC.

Vous l’aurez compris, la climatologie est une science jeune, fort complexe, et contrairement aux affirmations et ‘matraquages’ quotidiens, elle est loin d’être comprise.

Continuer la lecture de Réponse à la pétition “Plus d’ambitions climatiques”

Etendue de la glace arctique : actualisation décembre 2018

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle,  mois par mois, de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update d’octobre 2018 .

L’étendue de la glace arctique de décembre 2018 est plus grande que les mois de décembre 2015/2016/2017.

L’année 2018 est une nouvelle année avec un faible degré de fonte de la couche de glace , comme pour les années précédentes (Polar Portal).

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

‘Température moyenne globale’ pour décembre 2018

Le site SCE met chaque mois la mise au point ou ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

L’année 2018 a été la  6ème plus chaude (température moyenne globale :  +0,23°C) depuis 1979. L’évolution de la température reste de +0,13°C/décade de janvier 1979 à décembre 2018, soit 0,01°C/an.

L’écart de température pour décembre 2018 est de 0,25°C, soit un écart un peu moins élevé que celui de novembre 2018 (-0,03°C). La courbe est descendante par rapport aux dernières années (cf. graphique).

 

Etendue de la glace arctique : actualisation novembre 2018

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle  mois par mois de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE met en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution depuis l’update d’octobre 2018 .

L’étendue de la glace arctique novembre 2018 est la plus grande depuis 2008  et aussi plus grande que 2006

Egalement se reporter à Connolly et al. 2017 pour l’évolution à plus long terme (depuis 1900).

‘Température moyenne globale’ pour novembre 2018

Le site SCE publie chaque mois l’ ‘update’ de la ‘température moyenne globale’ établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site de Roy W. Spencer.

Peu de variation en novembre 2018

L’écart de température pour novembre 2018 est de 0,28°C, soit un écart un peu plus élevé que celui d’octobre 2018 (+0,06 °C). L’évolution de la température est de +0,13°C/décade de janvier 1979 à octobre 2018.

 

‘Température moyenne globale’ pour octobre 2018

Le site SCE publie chaque mois l’ ‘update’ de la ‘température moyenne  globale’  établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site  de Roy W. Spencer.

Peu de variation en octobre 2018

L’écart de température pour octobre 2018 est de 0,22°C, soit un écart  un peu plus élevé que celui de septembre 2018 (+0,14 °C). L’évolution de  la température  est  de +0,13°C/décade de janvier 1979 à octobre 2018.

 

 

 

Etendue de la glace arctique : actualisation septembre 2018

Le DMI (Danish Meteorological Institute) publie régulièrement l’évolution temporelle  mois par mois de l’étendue de la glace de l’Arctique. Le site SCE va également mettre en ligne les ‘updates’ concernant cette évolution.

Les données du graphique DMI montrent que l’extension de la glace Arctique est la quatrième plus élevée depuis 2006 et la plus importante depuis 2014. Les données du graphique concernent les mois de septembre depuis 1978 (courbe rouge), la droite de pente négative donne la tendance de ce mois depuis 1978. Pour les autres mois, il faut consulter le site DMI et ‘cliquer’ sur le mois souhaité. Si on extrapole la droite dans le temps (vers la droite sur le graphique) on peut prévoir, si la tendance se maintient (on n’ a jamais que 40 ans de recul !), qu’il n’y aura plus de glace en Arctique dans soixante ans environ. Continuer la lecture de Etendue de la glace arctique : actualisation septembre 2018

‘Température moyenne globale’ pour septembre 2018

 

Le site SCE mettra chaque mois la mise au point  ou ‘update’ de la ‘température moyenne  globale’  établie officiellement à partir des données satellitaires UAH. Les données de base et des informations complémentaires sont accessibles sur le site  de Roy W. Spencer.

Le mois de septembre 2018 a été le mois de septembre le plus froid depuis 10 ans.